Mars 2017 - articles dans "Information Quart Monde" Nr. 190

Editorial
Se mobiliser au quotidien en 2017 ! ATD Quart Monde se prépare depuis un certain temps à cette année de mobilisation en Suisse et dans le monde. Le 12 février dernier, qui marquait les cent ans de la naissance de Joseph Wresinski, la campagne « Stop pauvreté » a été lancée, une formidable opportunité de mieux nous faire connaître du grand public afin de gagner de nouveaux amis qui viendront renforcer nos combats. Le théâtre musical « Couleurs cachées » que nous préparons activement est une vraie aventure humaine. Une énergie à déployer certes, mais qui porte déjà tellement de fruits dans les nouvelles rencontres que nous faisons, les nouvelles amitiés qui se nouent, les nouvelles alliances autour des plus pauvres, les nouveaux savoirs que nous acquérons…
Mais se mobiliser n’est-ce pas aussi mettre en lumière ce que nous faisons au quotidien ?
Aller à la rencontre de quelqu’un d’isolé, avoir une attention à celui que nous n’avons pas vu depuis longtemps, l’appeler, lui demander des nouvelles. Combattre l’exclusion c’est avant tout créer des liens.    (lire la suite)

Récemment, je tapais à la porte d’une famille. Jacqueline, 13 ans, ouvre en grand la porte et avec un grand sourire me dit « comment vas-tu ? ». Sa chaleur et sa présence m’ont touchée. Elle me disait ainsi avec naturel qu’on comptait l’une pour l’autre. Cultiver nos liens ! Hélène, mère de famille était fâchée avec sa voisine Fatima pour des querelles entre leurs enfants. Elles se retrouvent face à face un jour à la bibliothèque de rue. Là, Hélène me prend à témoin, fait un pas vers Fatima et engage une discussion... C’est tendu, bien sûr le ton monte parfois. Moi, je parle peu. Cela dure, mais à la fin, elles s’embrassent et s’appellent amies. Hélène se tourne alors vers moi pour me dire « sans vous, je ne l’aurais pas fait ».

Ce jour-là, j’ai été témoin de cette scène de réconciliation et j’étais consciente qu’elle a été possible grâce à l’intelligence de ces deux femmes qui ont su profiter de notre présence et de la confiance que nous avons développé ensemble au fil du temps.
                                                                Cathy Low ( Equipe d’animation)

Nous sommes en 1987, le 17 octobre ...

Rappelez-vous, il y a trente ans, 100’000 personnes se sont réunies au Trocadéro, à Paris, pour célébrer la première Journée mondiale du refus de la misère. Nelly Schenker s’en souvient et nous raconte

Nous sommes le 17 octobre 1987… Joseph Wresinski avait invité tous les défenseurs des Droits de l’Homme à se rassembler pour célébrer la première Journée mondiale du refus de la misère sur le Parvis des Droits de l’Homme et des Libertés, là où fut signée en 1948 la  Déclaration universelle des Droits de l’Homme à Paris. Cent mille personnes de tous horizons ont répondu à l’appel. Parmi elles, il y avait Nelly Schenker, militante  Quart Monde de Bâle. Elle raconte ...:

« Cela faisait maintenant près de 30 ans que le Père Joseph était en chemin avec les plus pauvres.(…) Ses pensées ont dû tourner dans sa tête autour de ce projet jusqu’au jour où sa décision a été prise : « Cela ne suffit pas de prêcher et de prendre la parole partout. Je dois laisser quelque chose qui ne passera pas si vite, quelque chose qui restera même après ma mort. »

Et le 17 octobre 1987 est arrivé. Avant, le Père Joseph avait mandaté un sculpteur pour graver une phrase dans une dalle de marbre qui serait scellée, pas n’importe où, mais bien sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro à Paris.

Pour inaugurer cette dalle une grande manifestation a réuni près de 100’000 personnes. Sur un grand écran, on pouvait voir comment, avec chaque coup de burin, le sculpteur gravait, lettre après lettre, cette pensée formidable : pour l’éternité, plus de misère ! Le Père Joseph voulait, avec nous, secouer la conscience de l’humanité. Finalement, ce sont ces mots-là qu’on peut lire dans la pierre : «Là où les Hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.»

Ma mère était avec nous cette fois également. Pourtant elle était bien malade, elle avait subi une opération peu de temps auparavant. Je me faisais du souci pour sa santé. Heureusement, une infirmière l’accompagnait et pouvait changer ses pansements. Ma mère avait sa place ici, comme toutes les personnes très démunies qu’on ignore trop souvent. Face à elles, le monde est arrogant et les traite de haut. Cela me fait mal à chaque fois, c’est comme un coup de couteau au cœur quand je le remarque.

Depuis 1987, nous nous rassemblons chaque 17 octobre. L’ONU a déclaré cette date Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir préserver l’héritage du Père Joseph. Lors de cette première «journée mondiale» , il nous a laissé un magnifique texte : les strophes à la gloire du Quart Monde. «Millions et millions d’enfants, de femmes et de pères qui sont morts de misère et de faim, dont nous sommes les héritiers. Vous qui étiez des vivants, ce n’est pas votre mort que j’évoque aujourd’hui en ce Parvis des Libertés des Droits de l’Homme et du Citoyen, C’est de votre vie dont je témoigne…

Depuis, 30 années ont passé et cette Journée a acquis une reconnaissance grandissante qui fait apparaître la nécessité et la responsabilité de veiller à ce que son message et son sens profond soient respectés et préservés, en accord avec les points de repères présentés dans une Charte élaborée par le Comité International 17 octobre et qui stipule avant tout de « respecter l’esprit et les objectifs de la Journée en suscitant des temps de rencontres qui n’auraient pas lieu dans la vie courante entre les plus pauvres et les autres citoyens autour d’une volonté commune d’éliminer la grande pauvreté. » Des rencontres qui engagent les uns et les autres à oeuvrer pour que les Droits de l’Homme deviennent une réalité pour tous».
                                                            Erica Forney*


Le regard des autres rabaisse ou fait grandir ...

Erica Forney s’est engagée dans le Mouvement depuis quarante ans. A l’aube de sa retraite – pour Information Quart Monde qu’elle a géré depuis les années 2000 – elle pose un regard sur ce qui l’a amenée à ATD Quart Monde et nous livre son parcours

En mai 1977, je suis arrivée à Treyvaux avec le projet de participer à l’accueil dans le cadre des vacances familiales d’ATD Quart Monde. J’avais dit ok, je m’engage pour un an ! Mon fils avait alors deux mois. Aujourd’hui, il a quatre enfants et en mars prochain il aura 40 ans… alors là promis, je vais quitter mon poste !

Durant plusieurs années....,

j’ai assumé la responsabilité de l’accueil dans la maison et de l’entretien et j’ai participé aux activités diverses du centre national d’ATD Quart Monde. Plus tard, j’ai rejoint le secrétariat : tenue du fichier, courriers, collaboration à Information Quart Monde, élaboration de dossiers pour chercher des finances, faire connaître le Mouvement… Au bout de onze ans, j’ai pris la décision de quitter le volontariat permanent, pour diverses raisons, mais surtout parce que je ne voulais pas partir «ailleurs» comme c’est de rigueur pour les volontaires. Je trouvais que je ne pouvais plus continuer à m’aménager un statut spécial.

A cette époque le Mouvement envisageait de créer un poste de secrétaire en dehors du volontariat et j’ai accepté de devenir secrétaire avec des horaires réguliers (ou presque) sans la participation à toutes les autres activités. Et c’est donc ainsi qu’on m’a confié, entre autres, la responsabilité de la publication de notre journal.

Aujourd’hui, je ne travaille plus qu’à 40 % et c’est pour Information Quart Monde. Voilà donc mon parcours en résumé, car il y a eu bien des chemins de traverse.

Quel chemin de vie vous a amené à ATD Quart Monde ?
Je ne sais pas si d’avoir partagé la vie de familles démunies dans le quartier où j’ai grandi a eu une influence. Je sais que ceux «d’en face» – il y avait aussi des villas dans notre rue – ne posaient pas le même regard méprisant sur ma famille. Nous étions une famille réfugiée. Un père suisse né en Ukraine, une mère roumaine. Ils avaient tout perdu à cause de la guerre, ils sont arrivés dans le pays avec une valise et moi qui avais deux ans. Mes parents avaient donc une explication «honorable» à leur vie dans la précarité. Aux autres familles, en Suisse depuis toujours, on ne leur trouvait pas d’excuses. Si elles étaient pauvres c’était de leur faute ! Le regard des autres est un des éléments qui te rabaissent ou te font grandir.

Dans ma jeunesse, j’ai fréquenté le groupe de jeunes de la paroisse protestante. Petit à petit, j’ai acquis la conscience que chacun pouvait participer à changer les choses dans notre société. C’était dans l’air du temps dans les années 60 ! J’ai songé, à un moment donné, à un engagement politique. Seulement je ne pouvais pas adhérer à tous ces groupements partisans où il fallait à tout prix trouver des ennemis… D’un côté, il y avait les « salauds » et de l’autre, « les victimes ». Alors le jour où j’ai rencontré des volontaires permanents d’ATD Quart Monde, j’ai eu envie de les rejoindre dans leur vision et leur combat, d’apporter ma pierre à ce Mouvement en recherche d’unité et non de division.

ATD Quart Monde en trois adjectifs est pour vous ?
Si je dois n’en choisir que trois, je dirai :
Visionnaire
Confiant en l’être humain
Lanceur d’alerte

Mais oui, lanceur d’alerte, car dès ses débuts le Mouvement a mis le doigt sur le danger de ne pas prendre en compte la population la plus pauvre. Sans son expérience, sa pensée, sa collaboration, on ne viendra jamais à bout de la misère, de la grande pauvreté. Et par conséquent on ne connaîtra jamais la paix. Mais dans le Mouvement on cultive aussi une confiance constante en l’être humain, en sa capacité de prendre conscience qu’il peut être acteur, qu’il peut trouver avec les autres des chemins de solidarité, d’unité… et tout cela en vue d’un monde d’où la violence de la misère et l’exclusion seront bannies.

Sacré programme ! (rires) Cela vous semble grandiloquent ? Peut-être qu’aujourd’hui je ne sais pas dire plus simplement. Mais je sais une chose, c’est qu’au cours de toutes ces années de cheminement avec ATD Quart Monde j’ai rencontré des hommes et des femmes qui m’ont fait espérer en l’avènement d’un tel monde. Et de cela je suis reconnaissante.

Pour terminer je voudrais aussi exprimer ma reconnaissance à Nelly Schenker, une militante de longue date dont j’ai fait la connaissance dans les années 80. L’an dernier, elle a publié un livre en allemand Es langs, langs Warteli für es goldigs Nüteli : un récit de sa vie et de son engagement aussi. Elle m’a demandé de le traduire en français. Je ne pouvais pas dire non à une telle marque de confiance. Alors j’ai terminé ma « carrière » de secrétaire par ce travail qui m’a profondément touchée. Erica Forney

Septembre 2016: des membres d'ATD Genève ont commencé un "parcours artistique"

En septembre 2016, des membres d'ATD Quart Monde ont débuté une collaboration autour du projet « La Marmite » avec Mathieu Menghini, historien engagé par la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. « La Marmite » « propose des parcours artistiques gratuits, pluridisciplinaires, sensibles et intellectuels à des groupes sociaux assemblant des personnes d'âges divers généralement en situation de précarité ».

Notre groupe est composé de 10 militants de Genève, Fribourg et France voisine ainsi que de 2 volontaires permanents. Pour nous aider dans ce parcours, Mathieu Menghini ainsi que 2 médiateurs, Alice Izzo (diplômée en Géographie à l’Université de Genève) et Jean-Luc Riesen (musicien et compositeur) sont à nos côtés. Un écrivain, Jérome Meizo, est également de la partie et produira un écrit à partir de la parole des gens qu'il aura recueillie tout au long de cette aventure.

Tous ensemble nous suivrons sur 8 mois ce « parcours artistique » avec au programme:

  • une pièce de théâtre ; « La boucherie de Job »,
  • un film ; « Le dernier des hommes »,
  • une rencontre avec un intellectuel ; Monsieur Maurizio Lazzarato, sociologue et philosophe Italien,
  • une exposition ; « L'alimentarium » de Vevey.


Le fil rouge de ces différentes sorties/rencontres est « l'injustice »: « ce groupe interrogera l'expérience de l'injustice et la manière dont l'organisation économique et sociale affecte les rapports humains ».
Pour en savoir davantage sur ce projet, rendez-vous sur: lamarmite.org


23 avril 2016 - Assemblée générale à Treyvaux

Nouvelle présidence

A l'Assemblée générale du 23 avril 2016, Mme. Pascale Byrne-Sutton a été chaleureusement remerciée pour tout son travail et son engagement, au cours de ces 5 dernières années, comme Présidente d'ATD Quart Monde Suisse. Hélène Cassignol Madiès et Jean-Paul Petitat ont accepté de prendre conjointement la co-présidence du Mouvement.

Initiates file downloadLire le communiqué de presse

MaisonTreyvaux.JPG

Rapport annuel 2015

2015Rapportannue.jpg

Prospectus 2015 2016

Comme chaque année, voici une mosaïque de cartes, venant de familles vivant dans la grande pauvreté, mais également d'amis artistes. Elles sont nées du chant de la vie, des grands rêves pour la vie, et aussi de cette force intérieure qui dit : Résiste, continue, avance, sois toi-même.

Chaque CARTE, chaque LIVRE, CD, DVD ou OBJET ARTISANAL que vous achetez, est un soutien à notre action. C’est du savoir, de l’amour, de l’idéal qui entrent dans les lieux de misère à travers le monde.

Bulletin de commande
  (livraison en octobre)

Prospectus au format PDF


Exposition avec la Participation d'un volontaire d'ATD

Exposition
à l’Espace 25 à Fribourg
Boulevard de Pérolles 25
du 4 au 19 décembre 2015
Horaire :
mardi – vendredi 10h30 - 18h30
samedi 10h -17h
dimanche 14h -18h
lundi fermé

Vernissage
vendredi 4 décembre 2015 dès 18h -
Cordiale invitation

Flyer

 Guendouz Bensidhoum parle de son travail en Basse-Ville de Fribourg. 

 

 

 


ATD France par rapport aux attentats de vendredi 13 nov.

Par cette tribune parue sur libe.fr, ATD Quart Monde appelle avec d’autres responsables associatifs, des leaders politiques, des intellectuels, de toutes confessions à ne pas tomber dans le premier piège tendu par le terrorisme : la division.

Concert à Fribourg et à Genève - novembre 2015

Le 15 novembre 2015 à 17.00 h à la Cathédrale de Fribourg

Le 14 novembre 2015 à 20.30 h à la Basilique Notre Dame (Cornavin)

Jean-Marie Curti, compositeur et chef de chœur est un ami d’ATD Quart Monde. Il a rencontré des membres du Mouvement pour les associer à cet événement musical autour du message de François d’Assise. Quelques jours avant le concert il viendra à Treyvaux, au centre national d’ATD Quart Monde  pour nous apprendre les refrains des mélodies du Moyen-âge qui seront chantées en première partie du concert

En seconde partie du concert vous vivrez la création en Suisse de la magnifique cantate composée par Jean-Marie Curti. Plusieurs d’entre nous ont entendu ce programme en France, région d’Alsace : tout est magnifique !

C’est une soirée à ne pas manquer et surtout une soirée où faire venir des amis… la Cathédrale Saint Nicolas de Fribourg est grande !

flyer Genève  *  flyer FribourgProgramme  (PDF 12 pages 6.6MB)

Entrée gratuite - quête en faveur des actions culturelles d'ATD Quart Monde

Un projet artistique: Là où se vit l'exlusion .....

Il y a des gens qui y habitent ...
...et on ne peut pas le laisser en gris.

 

Exposition à Fribourg du 13 au 28 février

Les tableaux d'Urs Kehl

 

Galérie de photos

Présentation du projet

Soirée du 26 février 2015 de 20.00 à 21.30 : les activités culturelles d'ATD Quart Monde   (Programme)

 

Réponse d'ATD Quart Monde au Message Culture du Conseil Fédéral


19. Septembre: Réponse d'ATD Quart Monde au Message Culture du Conseil Fédéral

ATD Quart Monde salue tout particulièrement la prise de conscience, exprimée au début du chapitre 2.2.5, du fait qu'une partie de la population a difficilement accès à l'offre culturelle. (...)
Les obstacles qui empêchent la participation des plus pauvres sont nombreux, tandis que leur intérêt pour la culture dans tous ses aspects et notamment pour les activités artistiques est très grand.


Prise de position d'ATD Quart Monde concernant l’encouragement de la culture
pour la période 2016 à 2019


Des nouvelles de Nathalie Barrois au Guatemala

Nathalie Barrois a quitté Treyvaux pour s'engager avec ATD Quart Monde au Guatemala

Quand la magie des livres ...  Un texte qu'elle a écrit dans le blog "Pour un monde riche de tout son monde"

Présentation d'un projet au Guatemala

Article dans "La Liberté" du 14 avril 2014

Le Centre international Joseph Wresinski organise deux journées d'étude

Quelle mémoire recueillir, quelle histoire écrire avec les plus pauvres
pour pouvoir, face à la violence de la misère,
construire un avenir commun ?

Ces journées se dérouleront les vendredi et samedi 13 et 14 septembre 2013, au Centre International d’ATD Quart Monde, 12 rue Pasteur, à Pierrelaye dans le Val d'Oise.

Elles s’adressent à des étudiants et des chercheurs universitaires intéressés par les questions qui touchent à la mémoire et à l'histoire et à des personnes engagées dans la lutte contre la pauvreté dans le cadre de leur profession, de leurs engagements ou de leur mission au sein d’ATD Quart Monde ou d’autres organisations. L’ambition est de réunir chercheurs et praticiens, pour qu'ils puissent partager leurs travaux et leurs questions.
INVITATION
PROGRAMME
INSCRIPTION  (jusqu'au 5 septembre)

Fribourg - 9 et 10 août : Evénements avec Exposition


9 août
11 à 17 heure

Place Georges Python

10 août
à partir de 17.30 (Entrée libre)
avec musique
Maison de Quartier,
Derrière les remparts 12

 

 

 

rejoignez nos projets de l'été

- Bibliothèque de rue (voir plus)

- Chantier-rencontre des jeunes  : donner un coup de main à des associations, partager des moments créatifs et sportifs. Du 04 au 12 Aout pour les 15-25 ans 

voir invitation->>>  

- A ne pas manquer Tournée de l'exposition européenne "Actions (in)visibles" FRIBOURG  vendredi 9 aout place Pysthon de 11h à 17h et samedi 10 aout maison de quartier Arsenalt. nous contacter

- "Créations au soleil" reprendre souffle en créant avec d'autres, par le groupe Accueil Art et Culture à Treyvaux

- Appel d'été pour soutenir nos projets Extrait

Aujourd’hui dans l’atelier d’écriture, elle nous montre avec fierté plusieurs de ses cahiers. Ils ont parfois doublé d’épaisseur car ils recèlent des trésors de souvenirs, de photos et des dessins de ses enfants…
« C’est pour mes enfants et mes petits-enfants que j’écris, dit-elle, c’est pour qu’ils sachent d’où ils viennent. » 
(lire la suite)

Lisez "Informations Quart Monde" de juin 2013

Vient de sortir Un DVD exceptionnel pour découvrir l'Afrique et sa solidarité sur les traces de Bouba, parti à la recherche de son grand frère. voir plus

Bouba et Marius, un jeu d'aventure éducatif qui permet de découvrir la vie dans un pays d'Afrique de L'Ouest. Créé à partir d'histoires vécues par l'auteur

L'enfant c'est l'espoir

" On ne nous donne aucune chance de devenir des parents. Nous aimons notre enfant. Nous voudrions l’accompagner et le voir grandir, connaître ses bobos, ses rires… et tout simplement apprendre tout ce qu’il faut pour devenir de bons parents.

Plus tard, que va devenir notre enfant s’il ne sait pas d’où il vient, à quelle histoire il appartient? Et Dieu sait ce qu’on ira lui raconter à notre sujet. Quand un enfant est aimé, il faudrait qu’il puisse grandir auprès de ses parents. Si nous avons l’impression si forte qu’on ne nous laisse aucune chance, c’est que tous nos efforts sont ignorés. suite

L’enfant est au centre d’Information Quart Monde d'avril, avec l’actualité du débat sur le placement forcé des enfants issus de milieux défavorisés dans notre pays, à l’occasion de la « commémoration  du 11 avril à Berne où le conseil fédéral a demandé pardon aux victimes de coercition à des fins d'aide sociale ". Un pas considérable, mais le placement d'enfant pèse encore aujourd'hui sur des familles parmi les plus pauvres.

je souhaite m'abonner à Info Quart Monde

 

le placement hier et aujourd'hui

 Depuis le printemps 2009, l’exposition « Enfances volées – Verdingkinder Reden », présente les témoignages de personnes ayant connu le placement de force dans des fermes ou de foyers jusque dans les années 70. Dans bien des cas leurs témoignages rejoignent ceux des personnes en situation de grande pauvreté qui ont contribué à écrire l’ouvrage « Des Suisses sans Nom – les Heimatloses d’aujourd’hui » (Hélène Beyeler-von Burg), publié par le Mouvement ATD Quart Monde en 1984.

Ceux qui témoignent de ce destin et les enfants de ces témoins portent encore aujourd’hui les stigmates de l’enfance volée : « un trou, une déchirure, pour les enfants comme pour les parents, que rien jamais ne parviendra à réparer» comme l’affirme une militante d’ATD Quart Monde elle-même retirée à sa famille dès l’âge de 6 ans, et qui plus tard a dû se battre contre le placement de ses propres enfants. suite dans info Quart Monde

« Je fais le rêve qu’il se crée un véritable service d’accompagnement des familles dans le but de laisser les enfants dans leur famille, un véritable service d’accompagnement au retour des enfants dans leur famille. et ...

Annick Aubry, militante ATD Quart Monde, dans :« Réussir la protection de l’enfance» Marie-Cécile Renoux, Ed. l’Atelier.

portes ouvertes à Treyvaux, un beau succès

une magnifique exposition, un atelier qui donne envie de peindre, des prises de parole qui touchent -textes à venir-  Ce 14 juin, le groupe d'ATD Quart Monde " Accueil Art et Culture" a relevé le défi.

"On essaye, on apprend ensemble, on se donne des coups de mains ... " Patricia

"J'oublie le temps et les soucis en mettant les couleurs. Faire des ateliers créatifs, cela nous aide à supporter le reste après... cela aide à supporter la misère "  Nicole

".. et n'oublions jamais que tout homme porte en lui les moyens de créer, toutes imples que puisse paraître ses oeuvres."                                                       Joseph Wresinski, Fondateur d'ATD Quart Monde

Identités, appartenances et vivre ensemble

vient de paraître la revue Quart Monde de Juin

« Qui se ressemble, s’assemble », dit la sagesse populaire. « Que signifie le besoin d’appartenance collective, qu’elle soit culturelle, religieuse ou nationale ? Pourquoi ce désir, en soi légitime, conduit-il si souvent à la peur de l’autre et à sa négation ? », s’interroge en substance Amin Maalouf dans un livre fondamental.

D’autres sources, talmudiques, philosophiques et spirituelles, attirent notre attention sur la nécessaire maturation d’un « je » autonome, lucide, différencié, avant de pouvoir envisager la formation d’un « nous » digne de ce nom…

… Questions fondamentales s’il en est, dont le développement dépasserait largement l’espace imparti à notre dossier. Nous aborderons aujourd’hui la même recherche sous un angle ciblé, celui des citoyens les plus pauvres. …   suite

commander la revue via notre secrétariat à Treyvaux

11 avril commémoration à Berne

Commémoration pour toutes les victimes de la coercition à des fins d'assistance. Parmi elles tous les enfants placés de force dans les années 1920 à 1970. Un groupe du Quart Monde, volontaires, amis et personnes concernées directement par les placements se rendra à Berne. 

Nous vous reparlerons de la signification de ce geste fait par la confédération, et comment encore aujourd'hui, ici et partout dans le monde, des mesures d'aides ont des effets coercitifs et sont une forme de violence contre les personnes.  voir la vidéo

gravure : swissinfo.ch (http://bit.ly/ZAAlkN)

Rapport Annuel de Genève

Genève, une équipe polyvalente !

Des actions locales : Bibliothèques de rue, l'action jeunesse, groupe adulte,  et internationales : Tapori, et les liens avec des organisations internationales dont le siège se trouve à Genève

Pour en savoir plus, n'hésitez pas c'est court, clair ... lire ou télécharger (680Ko)

Ceux qu'on oublie, moteur d'innovation ?

Joseph Wresinski, fondateur dATD Quart Monde, était convaincu que le « souci de l´homme le plus méprisé » est à la fois unificateur et moteur d´innovation.                           Des projets innovateurs impulsés par des personnes extrêmement pauvres et méprisées existent. Le dossier de la Revue Quart Monde en rend compte.

Notre maison de Genève fête 25 bougies

Le 16 février la maison Joseph Wresinski de Genève accueille amis et membres du Mouvement pour une journée porte ouverte.

L'équipe, les membres du mouvement, jeunes et adultes avaient rassemblé leur forces : pour rafraichir les peintures, dégager le jardin, re-organiser les bureaux pour l'accueil : il y en avait pour tous les talents, sans oublier les gateaux et autres petits plats pour le jour j.

Grande convivialité grâce aux ateliers :carreaux de terre pour compléter la fresque extérieures, peinture collective « Agir et s'unir tous pour un monde de dignité »
Découverte des différentes activités basées sur Genève : Bibliothèque de rue, Secrétariat de Tapori International - qui nous a présenté le nouveau DVD Bouba et Marius, groupes de réflexions.

 L'ambiance, la rencontre, l'accueil et l'amitié : c'est trop bien pour ne pas renouveler l'année prochaine !

Droit à la culture pour tous ?

"Vouloir que des hommes sortent de l'exclusion avant de leur offrir les moyens d'une culture libératrice est un non-sens. Ce serait demander à une population de prendre en main ses lendemains en lui interdisant son passé et son présent."                                                                                    Joseph Wresinski, centre Georges Pompidou,                                                            Paris, Mars 1987(suite au chapitre IV...) 

"Beaucoup de choses dans la société sont centrées sur l’utile. Dans ces ateliers on ne fait rien, semble-t-il, que d’effleurer la beauté. La lutte contre la pauvreté se situe pour nous dans cette ouverture à la culture, aux arts." Bernadette Robert, in Revue quart-monde
voir aussi  rubrique : "Ils ont dit"  « On a besoin de la culture, en même temps que du pain. Pas avant, pas après, en même temps. » Joseph Wresinski                                                                                        

nouvelle rubrique : "Ils ont dit"

Une nouvelle rubrique qui met en avant la parole de personnes à travers le monde, et aussi en Suisse bien sur !

vous avez lu un témoignage intéressant, qui vous a questionné ? vous aimez écrire ?  n'hésitez pas à nous contacter contact(at)quart-monde(dot)ch  votre texte peut être court ou long, illustré ... cette rubrique évoluera en fonction

je me réjouis !

Nathalie Barrois, rédactrice du site

Lutte contre la pauvreté en Suisse

Le conseiller fédéral Alain Berset a accueilli le 19 novembre 2012, pour une table ronde, des représentants des cantons, des communes, des villes, des partenaires sociaux, des organisations non gouvernementales et des personnes touchées par la pauvreté. Ils ont tiré le bilan des deux années passées depuis la Conférence nationale sur la pauvreté et discuté des prochaines étapes. La Confédération va renforcer son engagement au moyen d'un programme national limité dans le temps.

Les participants à la table ronde se sont accordés sur la nécessité de renforcer les efforts en matière de prévention et de lutte contre la pauvreté. Même si, ces deux dernières années, toutes les institutions et organisations impliquées ont mis en œuvre des mesures variées à tous les niveaux de l'Etat et dans différents domaines politiques, il est encore nécessaire d'agir. (lire la suite in site de l'OFAS)

Ceux qui vivent la pauvreté prennent la parole: « Parlez avec nous, pas sur nous ! » Trois personnes en situation de pauvreté prendront la parole lors de la table ronde du 19 novembre 2012 avec le Conseiller fédéral Alain Berset. Près de 80 personnes en situation de pauvreté issues de Suisse alémanique et de Suisse romande se sont rencontrées et ont échangé à propos des inconvénients des politiques sociales et sur les injustices sociales dont elles font quotidiennement l’expérience.(lire la suite - communiqué de presse)

 Prise de parole de Nelly Schenker représentant les personnes en situation de grande pauvreté en Suisse :" J'ai faim dans ma tête"

.

 

En Suisse, comme à travers le monde, des 17 Octobre mémoraux

Jura : "la pauvreté, c'est ici et maintenant, deux ONG ..."

Yverdon les Bains : une animation toute l'après midi, et un temps fort de témoignage, à la fois coup de gueule et cri d'espérance : voir la vidéo

et à travers le monde Madagascar Bangui Belgique Haïti ...

Plus de nouvelles à la parution du journal Info Quart Monde

Des avancées en Suisse et à l'ONU !!

Une journée fin août à Berne dans le cadre de l'évaluation de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté (voir le rapport)

En septembre à l'ONU Genève Les principes directeurs sur l'extrême pauvreté et les droits de l'Homme doivent être adopté par le Conseil des Droits de l'Homme. (voir les informations)
***Texte adopté le 27 septembre 2012

Le 25 août à Berne 80 personnes ont participé à une journée de travail dans le cadre de l'évaluation de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. Parmi eux trois délégués participeront le 19 novembre à la table ronde finale.  Le document "ceux qui vivent la pauvreté prennent la parole, chaque voix est importante ! » doit servir de base aux échanges avec les personnes concernées par la pauvreté. Il contient des contribution des cantons d'Argovie, Berne, Bâle-ville, Bâle-campagne, Fribourg, Genève, canton de Vaud et Zurich.

 

A Porrentruy (Jura) une semaine pour partager ses passions !

Tout à coup, tout s’est animé dans le quartier Sous-Bellevue, à Porrentruy. Accompagné d’une dizaine d’enfants et de 2-3 animateurs, le mégaphone allait réveiller les enfants à 9 heures le matin, dès le lundi 16 juillet et cela pendant toute une semaine.

 

Pour en savoir plus sur cette 10e édition des éléphantaisies, lire la suite de l'article en page 2

 

Université Populaire Quart Monde au CESE à Bruxelles

Alors que l’Union Européenne s’apprête à faire de 2013 une année « des citoyens » le mouvement ATD Quart Monde avait choisi ce thème « Tous citoyens pour une Europe active contre la misère » pour rassembler 120 délégués venus de dix pays (dont 3 de Suisse) qui ont échangé leurs points de vue avec des parlementaires, des conseillers et des fonctionnaires des institutions européennes au siège du Comité économique et social européen à Bruxelles.

trois vidéo illustrent la richesse de cette journée : ci dessous la première recueille les attentes des participants, dans la seconde diverses personnes racontent le travail des ateliers, et dans la troisième sont tirées les leçons de la journée. voir les trois vidéo

IMG_5511fresque_pt_01.jpg

"Couleurs sur nos vies" animation créée par Simon (stagiaire/civiliste)

couleurs sur nos vies

Canton Berne - Rapport social

- Canton de Berne: Rapport social 2010, volume 2 (58 pages) Sur les pages 46 à 58, il donne la parole aux jeunes d'ATD Quart Monde.

Conférence nationale du 9 novembre

***VIDEOS*** sur la page web de la confédération

Dans le cadre de la préparation pour la Conférence nationale "Lutter ensemble contre la pauvreté" 120 personnes se sont rencontrées le 30 octobre 2010 à Berne. Elles sont engagées dans une quinzaine d'organisations où des personnes dans la pauvreté participent activement. Dans cette communication pour les médias on trouve un résumé des travaux. (2 pages)

Sur la page internet de l'OFAS, il y a des informations sur la conférence du 9 novembre.

Conclusion du Conseiller fédéral Didier Burkhalter

 

Rompre le silence - Message du Délégué général d'ATD Quart Monde par la Journée mondiale du refus de la misère


Eur'Hope

Les jeunes lancerons leur appel ce 17 octobre.

La dignité est un besoin fondamental - un interview à écouter

logo_RSR_04.jpg

RSR 1 - Emission Hautes fréquences du 13 juin 2010
Interview d'Olivier Gerhard, coordinateur national d'ATD Quart Monde : les conséquences de la pauvreté de longue durée en Suisse - le changement de regard nécessaire - la dignité est un produit de première nécessité - une stratégie de lutte contre la pauvreté qui permet de sortir de l'exclusion sociale et de bénéficier de ressources permettant des perspectives d'avenir.     >>Ecouter cet interview (14 mn)

Stratégie globale de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale : une avancée majeure et une stratégie à améliorer avec les personnes vivant cette situation

 

31 mars 2010 - Communiqué de presseStratégie globale de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale : une avancée majeure et une stratégie à améliorer avec les personnes vivant cette situation

Le Conseil fédéral a rendu public aujourd'hui sa Stratégie globale en matière de lutte contre la pauvreté. Pour les personnes en situation de pauvreté, cela représente une avancée majeure. Dès 2003, ATD Quart Monde avait demandé qu'une telle stratégie soit élaborée avec leur participation active. 

 

 

 

Haïti : messages de la délégation générale du Mouvement international ATD Quart Monde

 

>> Pour marquer votre solidarité par un don : aller sur FAIRE UN DON et mettre comme mention "Haïti"

 

HAITI : ET DEMAIN, Y AURA-T-IL UN TOIT POUR TOUS ?

Conférence publique - vendredi 9 avril - 18h30 - Paris - Maison de la Radio

C'est la question que bien des Haïtiens se posent aujourd'hui, deux mois après le séisme. Ils sont conscients que le défi aujourd'hui n'est pas seulement de se préparer à subir les intempéries de la saison des pluies et des ouragans, ou de reconstruire selon les dernières normes parasismiques mais bien de bâtir un pays où chacun ait sa place. Les personnes très pauvres auprès desquelles ATD Quart Monde est engagé se sentent réellement partenaires de cette ambition. Une militante dit ainsi : « Avant, nous étions quelques-uns sans toit. Aujourd'hui, tout le monde se trouve sans-toit. Et demain, y aura-t-il un toit pour tous ? » suite>>

Lettre ouverte à tous ceux qui nous soutiennent

13 mars - Jacqueline Plaisir et David Lockwood, responsables de l'équipe de volontaires permanents d'Haïti, ont écrit une lettre à tous ceux qui les ont soutenus depuis le tremblement de terre. Suite>>

Au milieu des difficultés, le partage du savoir, occasion de joie, de rencontres et d'engagement

13 mars 2010 - Au milieu du désespoir, le partage du savoir est là. Chaque jeudi, une équipe d'ATD Quart Monde part avec des livres, du papier, des crayons, des ardoises et des bâches à la rencontre des enfants du camp de CFEF dans le quartier de Martissant à Port au Prince, un camp où logent environ 1700 personnes (360 familles avec 400 enfants). L'activité suscite l’engagement des enfants et des adultes vivant dans le camp et de jeunes d'ailleurs. Suite>>

Une première dans le quartier où nous sommes engagés : une distribution alimentaire qui cherche à n'oublier personne et se passe sans violence

10 mars 2010 - Une première dans le quartier où nous sommes engagés : une distribution alimentaire qui cherche à n'oublier personne et se passe sans violence. >>suite

Haïti 2010 - Les précédents messages de la délégation générale du Mouvement international ATD Quart Monde peuvent être trouvés à la page Oops, an error occurred! Code: 201905231351009324f4a7

Mettre fin à la pauvreté et à l'exclusion sociale : les personnes qui vivent ces situations font six propositions

7 janvier 2010 - Communiqué de presse : Mettre fin à la pauvreté et l'exclusion sociale : les personnes qui vivent ces situations font six propositions

Document : Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale : Les propositions des personnes qui vivent ces situations

Viens avec nous !

 

 

Vivre les droits de l'enfant et les droits de l'homme : Des enfants et des adultes s'adressent aux Nations Unies - conférence de presse d'Eugen Brand, délégué général du Mouvement internaitonal ATD Quart Monde au Club suisse de la presse à Genève, le lunid 7 décembre 2009 à 14h30. >>Plus d'info


24 enfants Tapori de 4 continents se retrouvent au centre national d'ATD Quart Monde à Treyvaux du 2 au 6 décembre 2009 pour préparer cet événement. Un film a été réalisé pour cette occasion . "Viens avec nous ! C'est en  se rencontrant qu'on bâtit le monde". Voir la bande annonce et d'autres détails sous www.tapori.org/site/Film-Tapori-Viens-avec-nous.html

 

Le dialogue avec les personnes en situation de pauvreté est un succès

 

 

 

Communiqué de presse - Partout dans le monde, des manifestations ont eu lieu dans le cadre du 17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère. C'était une chance unique pour la Suisse de vivre un dialogue entre des personnes en situation de pauvreté et d'autres personnes....

Voir les vidéos