Opens internal link in current window* OUI, je voudrais m'abonner à la Newsletter d'ATD Quart Monde Suisse. 
sur www.quart-monde.ch ou avec une réponse à ce Mail

* Samedi 23 avril à Treyvaux: Assemblée générale
Opens internal link in current windowProgramme et inscription jusqu'au 6 avril

* Nous vous enverrons volontiers un exemplaire imprimé de notre journal "Information Quart Monde"

IBAN: CH64 0900 0000 1700 0546 2  /   Tél 026 413 11 66  /  Opens external link in new windowFaire un don


Dans "Information Quart Monde" No. 186

Initiates file downloadInitiates file downloadLiens vers le PDF de "Information Quart Monde" No. 186

Editorial  
Au téléphone Marie me dit « les gens ne savent pas ce que c’est que la vie ». Je la connais depuis plusieurs années et je comprends ce qu’elle met derrière ces mots, elle qui pourrait écrire un livre sur sa vie et les épreuves traversées, elle qui a vécu la rue, la discrimination, l’exclusion sociale, elle qui se bat pour ses droits... Puis elle continue « il faudrait ouvrir une école de la vie ». Je m’étonne: « et qu’est-ce qu’on y apprendrait?» Marie répond « on y apprendrait à avoir du cœur ». 

Une rencontre à l’office fédéral de justice

BerneOKOK.jpg

Une délégation d’ATD Quart Monde a été reçue le 27 novembre 2015 au Département fédéral de la justice à Berne par Luzius Mader, directeur suppléant de l’office fédéral de justice et son adjoint Reto Brand. Initiates file download(Lire "Information Quart Monde" p. 1)

Vers 2017: une année de forte mobilisation

Nous ne sommes qu’au début de 2016 pourtant, nous souhaitons déjà vous parler de l’année 2017. Nous nous préparons, en Suisse, comme ailleurs dans le monde, à vivre une année importante pour le Mouvement ATD Quart Monde

Une année d’anniversaires pour le Mouvement ATD Quart Monde  En effet, en 2017 nous marquerons :
- les 100 ans de la naissance du fondateur Joseph Wresinski
- les 60 ans d’ATD Quart Monde, né dans le camp de sans-logis de Noisy-le-Grand
- les 50 ans du Mouvement en Suisse et du centre à Treyvaux
- les 50 ans de Tapori international, notre branche enfance
- les 30 ans de la dalle en l’honneur des victimes de la misère, inaugurée sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro, à Paris, lors du premier rassemblement du 17 octobre. Depuis, cette date a été reconnue par l’ONU « Journée mondiale du refus de la misère ».

montageInfoVW03.png

En Suisse, notre participation à ces anniversaires de 2017 se concrétisera à travers deux projets principaux actuellement déjà en préparation :

1. La production d’un film documentaire «Qui sommes-nous devenus ?  100 ans en marche, au cœur de la misère, pour rompre le silence et chercher la paix,? ». Ce film mettra en lumière des protagonistes de Suisse, de la République centrafricaine, de Haïti, du Liban, de France, de Chine, des Etats-Unis, du Guatemala. Il sera élaboré à partir de la Suisse avec, tout au long de l’année, l’animation d’ateliers de réalisation où différents regards se croiseront et l’enrichiront : regards d’hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants touchés par la grande pauvreté, regards de personnes engagées dans la durée à leurs côtés, regards de professionnels du monde du film.

Opens internal link in current window===> vers la page internet du projet "film documentaire"

2. Un spectacle musical itinérant, avec la collaboration de Jean-Marie Curti, chef d’orchestre à l’Opéra-Studio Genève. Nous projetons de raconter l’histoire d’une famille qui résiste quotidiennement à la misère. Une histoire universelle, pouvant se passer aussi bien au Nord qu’au Sud. Le spectacle sera créé par ATD Quart Monde, entouré de musiciens professionnels. Notre objectif est, avant tout, la participation du plus grand nombre. Et qu’à terme, ce spectacle puisse être présenté dans plusieurs lieux en Suisse.

Opens internal link in current window===> vers la page internet du projet "spectacle musical"

Rester toujours à l’écoute des plus faibles

Elisabeth Gillard-Progin fait partie depuis quelques mois de la nouvelle équipe d’animation nationale. Pour Information Quart Monde, Damien Gubler lui a posé quelques questions sur son parcours et son engagement avec le Mouvement. Un cheminement qui remonte à son enfance

Quand avez-vous découvert ATD Quart Monde et par qui ?
Je ne sais plus exactement quand j’ai rencontré le Mouvement pour la première fois. J’avais moins de 12 ans. Ma mère avait découvert ATD Quart Monde par Anne-Claire Brand-Chaton qui était alors engagée comme volontaire permanente à Fribourg. Ma maman m’a emmenée aux réunions et je me souviens que ce que j’aimais le plus dans la maison à Treyvaux, c’était la bibliothèque. Cette expérience m’a tellement apporté que par la suite mes enfants aussi ont participé à Tapori, la branche enfance du Mouvement. Initiates file download(lire dans "Information Quart Monde" p.4)

newsletterBande2.png

Vivre, là où l’on n’est pas bienvenu

tel était le titre de l’Université populaire du Quart Monde à Bâle le 27 février dernier.

Le choix de ce titre est issu de mes rencontres dans les centres d’accueil d’urgence du canton de Zurich avec des personnes vivant en précarité. Durant quatre ans, j’ai vécu ce sentiment d’être « bienvenue » dans des lieux les plus surprenants et les plus désespérants. J’ai été accueillie et invitée cordialement, considérée avec un intérêt amical et accompagnée de gestes touchants par des personnes qui, ici en Suisse, n’ont fait que dans de rares occasions cette même expérience positive. Des personnes qui, elles, ne sont pas bienvenues, m’ont souhaité la bienvenue.(Initiates file downloadLire dans "Informations Quart Monde")