Donner la parole aux plus pauvres

C’est en 1957 que le Père Joseph Wresinski fonde le Mouvement ATD Quart Monde avec la population du Camp de sans-logis de Noisy-le-Grand.

Avec ces familles abandonnées de tous, Joseph Wresinski développe des projets communautaires et culturels où les enfants peuvent apprendre, où les parents peuvent affi rmer leur dignité et puiser la force de résister. Appelant des amis de tous milieux à les rejoindre, il engage à s’unir autour des plus pauvres partout dans le monde.

Aujourd’hui, le Mouvement international ATD Quart Monde rassemble des femmes et des hommes de toutes origines sociales et culturelles dans 34 pays sur 5 continents.

Nous poursuivons l’action du fondateur pour un monde sans misère et sans exclusion sociale. Nous nous engageons pour que chacune et chacun :

- se sente respecté dans sa dignité

- contribue à la construction de la société

- ait accès aux droits de l’homme  

Vivre dans la dignité est un droit humain

ATD Quart Monde s'explique en partie par les initiales Agir Tous pour la Dignité. Il veut promouvoir une société dans laquelle l'expérience, l'engagement, l'action des plus pauvres contribuent à bâtir un monde plus juste et fraternel.

Ce projet de société est basé sur six principes :

  • DIGNITÉ : Toute personne, quelle que soit sa position dans la société, a une dignité égale à celle de toute autre personne. Nul ne peut offenser cette dignité sous aucun prétexte.
  • DROITS HUMAINS : Le respect de la dignité commence par assurer l'accès de tous aux droits de tous (droit de vivre en famille, liberté d'expression, moyens convenables d'existence, accès au travail, à la formation, à la culture, aux soins, au logement, à la justice, …)
  • PRIORITÉ AUX PLUS EXCLUS : Pour que le meilleur soit donné à celui qui a le moins et que les plus pauvres soient au centre de la société.
  • PARTENARIAT : Il est impossible de vaincre la grande pauvreté sans associer ceux qui la vivent à ce combat. Ils ont plus que tout autre l'expérience de la résistance qu'il faut lui opposer et de la lutte qu'il faut mener contre elle.
  • PARTAGE DU SAVOIR : L'expérience de vie et le savoir des plus pauvres peuvent être croisés avec les autres expériences et savoirs pour être ferment d'une société plus solidaire.
  • ENGAGEMENT : Chacun peut s'engager aux côtés des plus pauvres pour enrayer la grande pauvreté : « Chaque personne est une chance pour l'humanité » (Joseph Wresinski).