Bibliothèque de rue

La bibliothèque de rue consiste à introduire le livre, l’art et d’autres outils d’accès au savoir, notamment informatiques, auprès des enfants de milieux défavorisés et de leurs familles. Cette activité est accessible à tous, car se déroulant sur leur lieu de vie : à l’air libre, dans un square, sur une place, un marché, sur le palier d’un escalier, au pied des arbres, sous un lampadaire, dans des endroits isolés en campagne ou à la montagne.

La bibliothèque de rue est un temps de partage des savoirs extraordinaire qui répond à la soif de savoir des enfants, les réconcilie avec la joie d’apprendre et les encourage à révéler et à partager leurs talents. Par sa régularité et sa durée, elle permet de tisser des relations de confiance entre les enfants, leurs familles et les animateurs, premiers pas vers une participation sociale plus large. Cet espace génère d’autres événements culturels : ateliers de lecture, soutien à l’alphabétisation, création (livres, fresques, spectacles, etc…)

.Les bibliothèques de rue deviennent ainsi un pont vers l’extérieur, bibliothèques municipales, écoles, clubs sportifs ou informatiques, théâtres, afin que les enfants participent aux activités de tous et s’y épanouissent.
Nos bibliothèques de rue sont toujours à la recherche d’animateurs. Contactez-nous !

Bibliothèque de rue à Genève

Devant chez eux, les enfants peuvent découvrir le plaisir de lire des livres, de raconter et de créer des histoires ou de développer leurs talents d'artistes

Depuis novembre 2011, une bibliothèque de rue à lieu dans un quartier de Châtelaine. C'est l'occasion pour les enfants de se retrouver pour lire, écouter des histoires ou participer à d'autres activités.

 Chaque mercredi un moment est consacré aux livres. Au travers du conte, de jeux et d'animations, les enfants découvrent de nouvelles histoires et se les approprient.

Une deuxième partie des après-midi est dédiée à des activités plus libres : dessin, peinture ou selon l'imagination de chacun !

"Nous rencontrons des enfants de tout âge et faisons en sorte que chacun ait sa place."

Paroles d'animatrices :

Aurélie : « J'ai vraiment ressenti un rapport différent avec les enfants en étant "hors les murs". C'était moins "formel", je me suis sentie plus proche d'eux. .Le moment des mimes était précieux car j'ai senti les enfants créatifs, à l'aise et j'ai pu me rendre compte qu'il ne faut pas toujours tout organiser... Les gosses sont plein de ressources et nous en mettent plein les yeux. C'est une très bonne leçon personnelle. »